Autres définitions à lire pour bien comprendre
 
Trésor public
 
 
 


Dis M'sieur, quand on parle de dette publique, de quoi on parle ?
 

La dette publique, c'est tout ce que l'État a emprunté et qu'il n'a pas encore remboursé.

Pour bien comprendre va lire l'article sur le Trésor public.

Comme tu l'a lu, le Trésor public gère sa trésorerie comme le ferait un particulier. Quand il n'a pas assez d'argent pour assurer les dépenses il en emprunte.

Quand c'est pour peu de temps (par exemple, pour assurer les décalages de dates entre les recettes et les dépenses) il "fait des bons" qu'il doit rembourser très vite (bons du trésor). Si tu écoutes les émissions économiques, c'est ce que les économistes appellent la "dette flottante". C'est une dette "à court terme". Ces bons ayant une certaine valeur, ils s'achètent et se vendent comme on le fait pour des actions d'entreprises (voir CAC 40).

Quand l'État a besoin d'argent pour un temps plus long, il emprunte en émettant des bons qu'il remboursera beaucoup plus tard. Ce sont des "obligations". Ces obligations sont, comme les bons du trésor, négociables (achetables et vendables).

L'État emprunte aussi à l'étranger auprès des grandes banques, du Fonds Monétaire International (le fameux FMI dont on parle souvent aux infos ou dans les émissions économiques), de la Banque Centrale Européenne (la BCE), etc.

Quand un État assure lui même le paiement des retraites de ses salariés (fonctionnaires) c'est comme s'il souscrivait, auprès de chacun d'entre eux, tous les mois, à une dette qu'il paiera à court, moyen ou long terme selon l'âge du fonctionnaire. Comme certains hommes politiques français n'ont pas intérêt à informer leurs concitoyens, cette dette n'est pas incluse dans les statistiques des dettes de l'État. Ils disent que cette dette fait partie des dépenses ordinaires du pays et qu'il faudra toujours les payer mais c'est justement la partie qui n'est pas financée et qui accroît la dette tous les mois.

Tous ces emprunts font l'objet d'intérêts qui sur des temps très longs arrivent à coûter plus que la dette d'origine. Le remboursement, chaque année, de l'emprunt et des intérêts est ce que l'on appelle le "service de la dette" (actuellement, en 2006, 41 milliards d'euros sans compter les retraites soit plus de 60 milliards avec les retraites ce qui représente une fois et demi ce qu'il manque à l'État pour boucler son budget).

Quand un pays arrive à être trop endetté aux yeux des prêteurs habituels, alors, comme pour un particulier, on ne lui prête plus que dans des conditions extrêmement sévères en exigeant de lui qu'il se désendette rapidement. Quand un pays ne peut plus payer ses dettes il commence par ne plus payer ses dépenses courantes qu'il doit comme pour un particulier restreindre au maximum jusqu'à ce qu'il ait rétabli sa situation. C'est arrivé il n'y a pas si longtemps à l'Argentine.

Malheureusement, la France est actuellement l'un des pays modernes les plus endettés par habitant.

 

FMI : http://www.imf.org/external/fra/index.asp
BCE : http://www.ecb.eu/ecb/html/index.fr.html



 
Design par DJI pour Kitgrafik.com